The Impossible is mine – part 2

par Nailasylum

Là, je suis plus que conquise ! Non, je n’ai pas pu attendre plus longtemps pour vous montrer ceci, alors je viens vous embêter un dimanche ;)

Hier, je vous ai parlé de mon nouveau précieux, le Liquid Sand rouge : The Impossible. Je l’avais essayé sur une base blanche, car je voulais faire ressortir son petit côté rose fushia et je n’ai pas été déçu, il était carrément fluo ! Cela dit, même si le résultat m’a plu, je ne suis pas fan du fluo, mais surtout, je mourrais d’envie de le tester sur une base noire… ! Vous allez me dire que j’aurai pu acheter le Stay The Night de la même collection, mais j’ai vraiment du mal avec celui-là, je trouve que ça fait trop « croûte »… Avant de vous raconter mon essai sur base noire, je vais pouvoir vous parler du retrait de ce sable, du coup ! Quand je vais à la plage, il n’y a qu’une seule chose que je n’aime pas. En fait, c’est après la plage, quand je fais mon shampoing et que le sable reste encore et encore accroché, même presque collé à mes bouclettes ! Fort heureusement, mes ongles ne sont pas aussi frisés que mes cheveux et je ne me shampouine pas au dissolvant, alors ce n’est pas comparable, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’y penser :) J’avais un peu beaucoup la flemme de papilloter mes doigts et je voulais aller vite (j’étais trop pressée de voir le rendu sur base noire ^^). J’ai donc choisi d’utiliser un de ces fameux bains de dissolvant que l’on voit fleurir un peu partout. Le mien, c’est l’Express Remover de Maybeline. Ces derniers temps, c’est ma méthode exclusive pour enlever chacune de mes manucures, car je voulais voir combien de temps ça pouvait tenir en l’utilisant à un rythme de NPA ! Et franchement, je suis convaincue ! Cela doit faire à peu près un mois que je m’en sert et je n’ai pas à me plaindre ! Il enlève toujours aussi bien le vernis. Je pense tout de même qu’il ne va pas tarder à me lâcher, car de temps en temps, des petits bouts de sa mousse restent accrochés à mes ongles. Ceci dit, cette dernière est toujours autant imbibée de dissolvant qu’au début. Pour en revenir au sujet qui nous intéresse, le retrait de « l’Impossible » (quel jeu de mots !). J’ai simplement du tourner un poil plus longtemps mes ongles dans le bain. Je n’ai mis qu’une petite minute à faire disparaître tous les grains de sable (et ma base blanche). Le test est donc est très concluant. J’émets tout de même une réserve en vous rappelant que je n’avais qu’une seule couche de Liquid Sand. Affaire à suivre avec plusieurs couches…

Justement, en parlant de plusieurs couches, venons en au fait ! Ma base noire enfin posée et sèche, j’ai pu y appliquer le vernis. Première couche. J’attends 5 minutes. Je regarde mes ongles… J’ai eu l’impression d’avoir posé le Stay the Night, avec quand même un peu plus de rouge, mais je trouvai le noir encore trop présent ! Allez hop ! Deuxième couche. Et là, Ô, miracle ! Alors qu’il n’avait même pas entamé son séchage, ce fut un enchantement ! Une pure merveille ; de la magie ; un rêve… Le noir révèle parfaitement le côté sombre et profond du rouge. On oublie le rose et les ongles de princesse tendance à la Nicky Minaj et laissons place à un univers obscur digne d’une vampirella ! Une fois le séchage terminé et la couleur bien matifiée, c’est encore mieux. Les paillettes se chargent d’illuminer les ongles, apportant une subtile touche de féminité, mais la base renforce la noirceur de la manucure, créant l’équilibre parfait d’un rouge-bordeaux (légèrement violacé sous certaines lumières) ultra sexy ! Vous l’aurez compris, j’adore, j’adhère !

Je vous laisse vous faire un avis en espérant que ça vous plaise :)

Gros bisous à toutes !

The Impossible is mine - part 2 - 1 The Impossible is mine - part 2 - 2  The Impossible is mine - part 2 - 5  The Impossible is mine - part 2 - 7

The Impossible is mine - part 2 - 3

The Impossible is mine - part 2 - 4

 The Impossible is mine - part 2 - 6

Publicités