Nailasylum

L'univers verniesque d'une NPA (avec un petit grain de folie…)

Tag: texture

Fast Forward, Good to Go et Sèche Vite : lequel choisir ?

Aujourd’hui ce n’est pas un article comme ceux que j’ai l’habitude d’écrire que je vous propose. Je vais essayer de faire une petite comparaison entre les trois différents top coats que j’ai pu tester. Le premier était le Fast Forward de China Glaze, ensuite, le Good to Go d’Essie et tout récemment le Sèche Vite, que j’ai gagné à un giveaway de la boutique Vernisongles !

Je peux vous dire par avance qu’à chaque acquisition d’un nouveau top coat, j’étais ravie dès le premier essai, mais je vais essayer de prendre un peu de recul par rapport à mon engouement de « nail-artiste-débutante-trop-contente-à-chaque-fois-qu’elle-teste-un-truc-nouveau » ^^

Comparaison de top coats 1

Commençons donc par le commencement : Le Fast Forward de chez China Glaze. A la réception de celui-ci, à peine ouvert, alors que je ne l’avais pas encore testé, j’étais déjà conquise… Par son odeur. Ça peut paraître un peu ridicule ou anodin, mais c’est pour moi quelque chose d’assez important, je suis assez sensibles aux odeurs qui m’entourent en général. Je ne suis pas aussi douée que Patrick Süskind (auteur du livre « Le Parfum ») pour décrire une odeur, mais je peux quand même vous dire que celle-ci est assez particulière. Il n’y a pas ce côté un peu âcre et « piquant » que l’on retrouve dans beaucoup de vernis et qui prend parfois un peu la tête, au contraire, c’est plutôt doux, sucré, subtil et frais, ça me fait un peu penser à un mélange d’ananas et d’agrumes. Je sais, je vais chercher un peu loin là, mais tant qu’a décrire une odeur, autant essayer de se prendre pour Jean-Baptiste Grenouille (personnage principal du livre cité ci-dessus) ^^ Qu’on se le dise, ça sent quand même le vernis hein ! Mais je le redis, c’est tout en subtilité et encore plus une fois que c’est sec ! Dès que je l’utilise, je suis obligé de sentir mes ongles :) Passons aux choses sérieuses : ce que l’on attend d’un top coat en général ! Le pinceau est assez long, nous permettant ainsi de ne pas trop gaspiller quand on arrive à la fin du flacon. Il est également très souple et permet ainsi une application plutôt aisée, mais attention, il n’est pas non plus trop souple, par conséquent, il est plutôt facile à essorer et permet un dosage assez précis de la matière. Il s’adapte très bien à l’ongle et « s’étale » dessus à son contact. Grâce à ça, le poser est presque un jeu d’enfant. En ce qui concerne la matière, je dirai qu’elle est assez couvrante, mais pas trop. Le juste milieu en fait. Quant à sa fluidité, c’est la même chose, donc encore une fois, juste comme il faut. Elle permet également de bien lisser les éventuels traits de pinceau disgracieux. Le petit point négatif, c’est qu’elle est quand même un poil épaisse et à tendance à s’épaissir un peu plus vers la fin du flacon, mais je pense qu’on peut lui pardonner, car ça doit être son seul point négatif à mon sens :) En ce qui concerne le temps de séchage, je crois ne rien avoir à reprocher au Fast Forward… C’est presque irréel ! (*)

Comparaison de top coats 2

Deuxième dissection du jour : Good to Go de chez Essie. Procédons dans le même ordre. Son odeur prend un peu à la gorge lors de l’application, mais reste largement supportable et même normale pour toute NPA habituée à ce genre d’effluves. Cela dit, elle s’estompe au bout de quelques secondes ! Quant au pinceau, je suis assez surprise… J’ai plusieurs vernis de cette marque et j’en ai toujours été satisfaite, ils permettent une bonne application grâce à leur forme carrée et plate, mais celui du Good to Go, c’est une autre histoire. Il est assez petit et fin, vraiment très souple et même trop à mon avis, l’essorage n’est donc pas une mince affaire. Pourtant, c’est le même pinceau que pour le Matte About You (d’Essie également), qui fait des merveilles quand je veux matifier mes ongles, ce qui me fait dire que le réel « problème » de ce top coat, réside dans sa texture. En effet, cette dernière est vraiment très très épaisse (contrairement au Matte About You qui lui, est utra-fluide). Elle s’accroche au pinceau et à tendance à faire des fils quand on essore le pinceau… pour y remédier, il faut vraiment prendre beaucoup de matière. Je trouve ça assez gênant, car une fois appliqué sur l’ongle, il y en a dix fois trop, et ce n’est par conséquent pas toujours facile à appliquer et par la même occasion, ça met plus de temps à sécher… Par contre, les jours où je réussissais à dompter la bête, le temps de séchage était tout à fait respectable pour un top coat à séchage rapide. (*) Je rajouterai qu’avec trop de matière ou la juste, le laqué reste le même, très brillant : au top ! J’ai lu énormément de bien de ce top coat, alors je me console en me disant je suis peut être tombée sur le mauvais flacon ;)

Comparaison de top coats 3

Le dernier test est celui du dernier arrivé dans la famille : le Sèche Vite. Premier point négatif… Son odeur… Aïe ! Moi qui y suis sensible… Je la trouve vraiment très forte, si je suis trop près, ça me pique presque les yeux. Fort heureusement, elle ne reste pas longtemps et ce n’est pas non plus un critère qui ferait que je renierai ce top coat, car c’est en mon sens son seul point négatif. Et puis bon, je ne vais pas non plus choisir mes top coats pour leur odeur, mais pour leur qualité ! Le pinceau du Sèche Vite n’est pas trop mal, il permet une application facile, il s’étale bien sur l’ongle. La texture quant à elle, est parfaite, très fluide, on peut facilement la doser et on n’est pas obligés de trop en mettre :) En ce qui concerne la tenue du Sèche Vite dans le temps, je ne peux pas encore vous en parler, mais j’ai entendu dire qu’il s’épaississait assez vite, et qu’il rétractait certains vernis… Je vous en reparlerai quand je serai au bout de mon flacon ;) Et puis pour le séchage, rien à dire, ça sèche vite, c’est d’enfer (*), tout autant que le laqué ! Ah oui, une autre petite chose m’a déconcertée aussi… Sur la boîte, il y a écrit : « Ce produit contient un composant chimique que l’Etat de Californie tient responsable de maladies, d’anomalies congénitales et d’autres affections liées à la reproduction. » Ce n’est pas très rassurant, mais je me dis que si c’était vraiment dangereux, le produit serait sans doute interdit à la vente…

Comparaison de top coats 4

Voilà donc pour mon avis ! Pour ma part le Fast Forward et le Sèche Vite sont à égalité au niveau qualité, mais si je devais choisir, ça serait le Fast Forward, qui gagne un point grâce à son odeur :)

Cela dit, je pense que le prochain que je m’achèterai sera le Poshé. J’en entends beaucoup de bien ces temps cis :) J’espère que cet article vous aidera à choisir votre top coat ! Si vous avez un avis différent du mien sur ces produits, n’hésitez pas à m’en faire part !

Gros bisous à toutes et à très vite !

(*) Les top coats ne sont pas non plus magiques, si vos couches de vernis sont trop épaisses et que vous ne les laissez pas sécher un minimum, ça ne sera pas aussi efficace. La couche supérieure sera peut-être sèche, mais les couches inférieures, pas toujours, c’est un détail auquel il faut faire particulièrement attention, surtout quand on est pressée ;)

Publicités

The Impossible is mine !

Hello les girls !

Hier, je suis allée faire un tour en centre-ville, dans le but d’acquérir (enfin !) un des quatre Liquid Sand. Ce n’est plus la peine de vous les présenter, je pense que vous les connaissez tous déjà ;) Le choix fut cornélien… Je ne voulais évidement pas acheter les quatre. Le bleu et le noir ne m’attirant que moyennement, j’ai du me décider entre le rouge et le violet, sachant que j’achèterai l’autre le mois prochain ^^ J’ai finalement choisi The impossible, le rouge donc (je remercie au passage la vendeuse qui s’est trompée dans le prix et me l’a fait payer 13,90€ au lieu de 14,40€ :D).

En ce qui concerne la présence des petites étoiles… Je ne peux que citer notre chère Bibulle, qui a swatché ce même vernis hier, car je n’aurai pas su dire mieux qu’elle : « […] je ne sais pas quoi penser des étoiles qui font leur apparition de temps à autre. A la fois j’adore, et à la fois ça m’énerve… Je trouve ça adorable, mais pas tellement abouti. Difficile à expliquer… »

Au niveau de l’application, je m’attendais à quelque chose d’assez « granuleux », donc pas forcément simple à appliquer. Mais, Oh ! Surprise ! La qualité OPI est au rendez-vous. La texture est fluide, car l’effet sable apparaît après le séchage, qui d’ailleurs est assez rapide, contrairement à ce que je pensai.

Parlons un peu de sa couleur ! Dans le flacon, il est rouge, c’est évident. Tous les swatchs que j’en ai vus le présentaient également comme étant rouge. Cela dit, j’ai  lu sur plusieurs blogs que sous certaines lumières, il pouvait se confondre avec une sorte de rose… J’ai donc voulu essayer quelque chose ! Sur toutes les photos que j’ai vu de lui, The Impossible est posé en deux couches et ressort donc tel qu’on l’on le voit dans le flacon, c’est-à-dire, rouge. Vous avez certainement toutes vu ce que ça donne posé ainsi. Mais l’avez-vous déjà vu posé en une seule couche sur une base blanche ? C’est ce que j’ai choisi de faire. J’ai hésité à mettre du vernis blanc en dessous, puis, je me suis dit que sans elle, ça ne serait sans doute pas assez opaque. Alors attention les yeux, parce que ça flashe ! En superposition sur le blanc ce sable liquide devient rose fluo ! Pas fluo, fluo, mais une sorte de mélange entre un rose fushia et un rose vraiment flashy ! Ce n’est d’habitude pas trop ma tasse de thé ce genre de couleur, mais là, je dois avouer que ça me plaît ! En fait, ça me subjugue même ! C’est tout pailleté, ça brille, une vraie couleur de fille en somme :) Je n’ai de cesse de l’admirer et de le toucher, car il faut avouer que la texture est vraiment fascinante ! Bon évidement, sur mes photos, ce n’est pas aussi flashy qu’en vrai, mais croyez-moi ;) Je ne l’ai pas encore décoré, car pour l’instant, je trouve qu’il se suffit à lui-même et sur cette couleur qui pique presque les yeux, je ne sais pas que faire ^^ Cela dit, j’ai dans l’idée de le poser en une couche sur une base noire la prochaine fois, histoire de voir ce que ça donne. Ça sera sans aucun doute moins rose et surtout moins fluo, je pense que cela m’inspirera un peu plus pour une déco :)

Ah oui ! Une dernière chose avant de vous montrer les photos. En posant ma base, je me suis rendue compte que mon vernis blanc commence à se faire un peu vieux, qu’il devient très pâteux et que par conséquent, c’est une sainte horreur à appliquer… Auriez-vous un bon vernis blanc à me conseiller ?

J’attends vite votre avis mes cocotes ! Je vous souhaite de passer une agréable fin de week-end et vous dis à très vite ;)

 The Impossible is mine 2 The Impossible is mine 3 The Impossible is mine 4 The Impossible is mine 5  The Impossible is mine 7

The Impossible is mine 6

The Impossible is mine 1